Classifications, le combat continue Réunion N°3 - Négociation classification Compte-rendu CGT

Nous sortons de la 3e réunion de négociation sur les classifications avec la certitude que l'entreprise projette à contrario une « dé-classification » de toutes les tâches et de tous les métiers en dévaluant des taches du niveau 4 au 3, du 3 au 2...etc...

 

L'entreprise aborde cette négociation en ne tenant absolument pas compte des risques psychosociaux, des conditions de travail et de la rémunération, mais entend adapter les futures classifications à son projet « EOS » en transformant les salariés en véritables « couteaux suisses » prêt à tout faire et utilisables partout !!!

 

Par ailleurs la diminution du nombre de cadres conduit l'entreprise à réfléchir à la création d'un "niveau intermédiaire" (niveau 5 ??) qui sera désormais habilité à effectuer les taches de l'encadrement pour un niveau de salaire largement inférieur !!! (Comme les ECC, les briefs, les positionnements de congés payés, d'horaire et de jours de repos...etc.…)

 

Cela semble à ce jour intolérable pour toutes les organisations syndicales qui rejoignent à ce titre les positions de la CGT en tour de table...

 

Prochaine réunion de négociation : 02 Décembre 2019

 

 

 

 

DÉCLARATION CGT DU 12/11/2019

 

En préambule de cette 3 ème RÉUNION portant sur les classifications la Cgt tient à confirmer que cette négociation ne doit en aucun cas être dissociée de la question de la rémunération, notamment de la reconnaissance salariale de la multiplication des taches induite par la polyvalence et la poly-activité́ tout comme elle ne doit pas se dérouler sans la prise en considération du travail réel dans les magasins.

 

La CGT réitère une nouvelle fois sa demande d’avoir à disposition la cartographie des emplois futurs, des emplois qui vont disparaître avec une prévision sur les 5 prochaines années !

 

Mais encore, La CGT demande à nouveau :

- La Prise en compte le travail réel et non le travail « prescrit » par le biais des fiches de postes unilatéralement prédéfinies par la direction

- La Prise en compte de la pénibilité́,

 

Ainsi que la Mise en place de critères objectifs qui reconnaissent la qualification à savoir :

 

Reconnaissance des connaissances (savoir spécifiques, technicité́ diplôme.)

Reconnaissance de l’expérience

Reconnaissance de l’ancienneté́

Prise en compte de l’aptitude

 

S’appuyant sur l’ensemble des projets présentés ou à venir, la Cgt réinterroge la direction notamment sur l’ampleur des transformations prévues, sur l’évolution des conditions de travail, sur la viabilité économique et organisationnelle des projets tels que EOS Essentiel etc. …

 

Cela fait maintenant plusieurs années que la Cgt alerte la direction tant dans les magasins qu’au plan national sur la dégradation des conditions de travail renforcée par le sous-effectif évident.

 

Or, à ce jour aucune mesure de prévention des risques professionnels liée à la mise en place de ces projets n’a été effectuée alors que nous entamons une négociation visant à redéfinir les classifications.

 

Par ailleurs nous restons totalement opposés à toute dé - classification des métiers, La CGT ne pourra accepter que des taches jusqu'alors attribués à des niveaux 7 et 8 soient désormais dévolus à des niveau 4 ou 5 !

 

 

Please reload