CARREFOUR JOUE LA MONTRE !

Le 19 décembre 2018 les organisations syndicales ont été convoquées par le groupe Carrefour pour évoquer la « prime exceptionnelle » évoquée par Macron lors de son allocution télévisée, destinée à désamorcer la tension sociale dans le pays.

 

La CGT a sans grande illusion été observer le « jeu » que la direction et les autres organisations ont mis en place pour éviter une nouvelle fois, tout conflit durant les fêtes de fin d’année au sein des entités Carrefour.

 

Fidèles à leurs habitudes, face aux appels à la grève évoqués par la CGT, les dirigeants Carrefour et leurs serviteurs zélés ont décidé en fin de réunion d’organiser une seconde réunion de « négociation » sur une hypothétique « prime exceptionnelle »……. Après les fêtes ! 😂😂😂

 

Et oui, ça n’a pas loupé ! la Direction a botté en touche en opposant une fin de non-recevoir aux revendications de la CGT (prime de 1000€ supplémentaire annuelle, revalorisation de 300€ pour chaque niveau avec un salaire de départ de grille à 1800€) tout en concédant malgré tout une « seconde réunion » le 11 janvier pour continuer à discutailler de quelles miettes elle allait nourrir ses salariés, une fois les fêtes de Noël et du nouvel an passées…

 

Pour distribuer des miettes, la Direction préfère attendre que Papa Noël soit loin !

 

Tout le monde se souviendra ici des alertes lancées et des grèves initiées par la CGT durant Décembre 2017 qui conduisirent Monsieur Bompard à repousser ses annonces de massacre social…. Après les fêtes également !

 

Pourtant, passé les festivités, le massacre social a bien eu lieu : PSE dans la proxi, PSE dans les PAM, Plan de Départ « Volontaire » au siège, accélération de la location gérance et de la franchise dans les markets, les Hypers, début de l’automatisation des magasins et des entrepôts…ect..

 

LEUR BUT ? NOUS RASSURER DURANT LES FÊTES

POUR NE SURTOUT PAS RISQUER DE CONFLIT SOCIAL

DURANT CETTE PÉRIODE DE REMPLISSAGE DES TIROIR-CAISSE !

 

Les salariés ne seront pas dupes très longtemps du petit « jeu » mis en place par la Direction du groupe et ses serviteurs zélés : Ce n’est pas une « primette de transport » ou un « petit bon d’achat » qui calmera leur légitime colère !

 

 

#LALUTTECONTINUE Avec la CGT !

 

Please reload