1ère Semaine de Lutte - Plan Bompard = plan masqué


C'est masqué et à pas de loup que notre PDG-Prédateur a présenté son plan dit « de restructuration » en annonçant d’abord et « à minima » un chiffre de suppression de poste de 2400 suppressions de postes sur les sièges…

En procédant ainsi, il ment consciemment aux travailleurs sur l'avenir qu'il nous réserve ! En effet la simple lecture de ce plan qui comporte 7 pages laisse clairement entrevoir le massacre social que celui-ci va entraîner pour nous dans chaque enseigne du groupe !

  • Réallocation ou /suppression de 100000 mètres carrés sur les surfaces hypermarchés

  • Passage en Location Gérance d’hypermarchés

  • Suppression de près de 1000 postes sur les stations-service et les pool administratif magasin

  • Développement accru du e-commerce alimentaire qui pénalisera à l'évidence les résultats économiques de nos magasins

  • Développement des caisses automatiques et des nouvelles technologies

Sous couvert de « modernisme et de transformation » le nouveau PDG entend dématérialiser les ventes et nos emplois en mettant désormais l'enseigne Carrefour sur une voix financière et immobilière.

Nous sommes donc à la croisée des chemins puisque de « commerçant » monsieur Bompard entend transformer le groupe en une vaste holding immobilière et financière destinée à renflouer toujours encore plus les poches déjà débordantes des gros actionnaires.

LE PLAN BOMPARD ACCÉLÈRE LES BÉNÉFICES

POUR UNE MINORITÉ D’ACTIONNAIRES

MAIS METS EN PÉRIL NOS EMPLOIS ET NOS SALAIRES

PAR LE BIAIS DE LA SOUS-TRAITANCE SOCIALE !

Carrefour et une enseigne qui se porte très bien avec 980 million d'euros de bénéfice dont 400 millions ont été distribués à une petite caste d'actionnaire… tandis que 80 millions d'euros seulement nous ont été distribués au titre de notre (petite ?) "participation" à leurs bénéfices ! Ils se moquent de nous, ne les laissons plus faire !

Il est temps de nous unir et de nous lever contre le démantèlement progressif du groupe, contre l'accélération de la location-gérance comme système de gestion sociale avec à la clé la perte de nos emplois !

La CGT a décidé de mettre sur pied une 1ère semaine entière d'action avec un premier temps forts le lundi 5 février sur un hypermarché de la région parisienne en présence de Philippe Martinez et d'une délégation de travailleur belge également impactés par le « plan Bompard » et appelle tous les salariés à se mettre en action aux côtés de leurs élus durant cette semaine de riposte à cette attaque capitalistique massive !

1ère SEMAINE DE LUTTE POUR LA PRÉSERVATION DE NOS EMPLOIS ET DE NOS SALAIRES !

Du 5 au 10 Février 2018

Sur tout le territoire, quelque soit notre enseigne

UNISSONS NOS FORCES POUR FAIRE RECULER L’ARBITRAIRE FINANCIER

ET IMPOSONS D’AUTRES CHOIX EN FAVEUR DE L’EMPLOI, DES SALAIRES

ET DU SERVICE A LA CLIENTELE !

![endif]--